Newsletter

Partager avec d'autres...

Nos témoins phares

Craig Kielburger
Craig Kielburger
Albeiro Vargas
Albeiro Vargas
Sandra Sanchez
Sandra Sanchez
Malala Yousufza
Malala Yousufza
Cris Valdez
Cris Valdez

Tous les êtres humains naissent libres et égaux

en dignité et en droits.

Ils sont doués

de raison et de conscience

et doivent agir

les uns envers les autres

dans un esprit de fraternité. 

Les Droits de l'Homme

Autres citations & textes

Quelques témoignages de jeunes

Témoignages

sur quelques services:

- maraudes auprès de SDF,

- service à Emmaüs

Pour écrire ou lire d'autres témoignages

Tu as agis pour la paix? Tu veux partager ton expérience? tes questionnements? C'est ici. Tu signes soit avec ton prénom, soit avec un pseudo, mais tu mets ton âge. Merci pour ta participation.

Accéder aux anciens témoignages de 2012 à mars 2015

 

Commentaires : 9
  • #9

    SosoLBg (mardi, 21 novembre 2017 08:58)

    Bonjour donnez nous la paix je compte sur vous

  • #8

    t (mardi, 14 novembre 2017 22:38)

    t

  • #7

    djeneba (mardi, 04 octobre 2016 17:39)

    Ce sera un plaisir pour moi de compter parmi vous. La paix véritablement, est une nécessité a mon sens au vue de la tragédie que subit notre monde. Nous avons que trop besoin d'exemple comme cela pour garder le focus sur une paix durable à travers le monde. Merci

  • #6

    Jean-Marc (mardi, 22 mars 2016 17:21)

    Merci à Coralie pour ce beau témoignage.

  • #5

    Coraline Parmentier (20 ans) (mardi, 08 mars 2016 14:29)

    Rencontre avec Marcel Khalife, Artiste UNESCO pour la Paix (Genève, Mars 2016)

    Par Coraline Parmentier, pianiste à la Haute Ecole de Musique de Genève, dont le projet de vie consiste à transcrire les musiques du monde au piano, pour la transmettre au sein de toutes les civilisations. (Pour lire l'entretien UNESCO, cliquer sur ce lien : http://unesco-rouen-metropole.fr/coraline-parmentier/)

    Jeudi 3 mars, j'avais un entretien d'1h30 avec mon idole. Marcel, c'est un sage qui connaît les valeurs de la vie, a quitté son Liban en Guerre Civile pour la France avec femme et enfants, il y a 30 ans : il a vu des choses, j'ai appris de son expérience. C'est votre patriarche qui vous enlace tendrement, demande si vous avez faim, s'inquiète de vous voir rentrer seule très tard. Tant de bienveillance et d'humilité chez un homme qui, depuis 40 ans, séduit des millions de personnes avec sa musique et son humanisme.

    Vendredi 4 mars, c'était le concert des Khalifé, en faveur de Gaza. Les fils, Rami (piano) et Bachar (percussions), arrivent, puis Marcel : le public devient comme fou et ne cesse de crier son nom. Quel trio familial ! Des musiques pour la plupart connues de tous. Des gens de toutes les générations dansaient, chantaient ensemble main dans la main. Je n'avais jamais vu autant de solidarité et de fraternité dans ma jeune vie. Ils avaient les drapeaux palestiniens et en ont mis un sur Marcel, en signe de respect. Car Marcel, c'est ce qu'il est, une forme de paradis sur terre. Marcel, c'est ce qu'il fait, il donne avec le cœur. Il a ce pouvoir d'unir les peuples. Il représente l'espoir. Les Khalifé sont un exemple du but ultime à atteindre dans une vie et au sein d'une même famille, qui est de se battre pour un monde meilleur. Dans ces moments on croit à la survie de l'humanité et à l'amour entre les Hommes. Je n'ai qu'un mot à dire : merci. Vous êtes mon modèle, Marcel, et j'en ai beaucoup pleuré. J'en pleure encore. Une belle leçon de vie. A jamais dans mon cœur.

  • #4

    Marie CK 8 (mercredi, 13 janvier 2016 10:38)

    Un jour (c'était en novembre dernier) en revenant chez moi, j'ai croisé un vieux monsieur qui marchait très lentement en portant un sac apparemment lourd. Je l'ai dépassé et j'ai continué ma route. Mais mon portable est tombé de ma poche, je me suis donc retournée pour le rattraper et j'ai vu le monsieur derrière moi. J'ai hésité un peu, et je suis allée le voir en lui proposant de l'aider à porter son sac de course. Il habitait à 5 minutes dans la direction opposée, mais on a quand même pris 20 minutes pour rentrer comme il ne pouvait pas aller vite. Il m'a invité à rentrer, m'a offert du café, et m'a présentée toute sa famille, en photo, décédée dans un accident au Vietnam, sa femme, aussi décédée, et ses deux enfants et petits-enfants qui vivent à Paris. Il m'a contée toute l'histoire de son pays, la guerre, la Chine et ses frontières... C'était très émouvant. Cela fait 70 ans qu'il est sur Antony, il a vu les champs aux bords de sa maison, et toute la transformation qui a suivi. Finalement, je suis restée deux heures chez lui, puis on a échangé nos numéros car il était trop content de ne plus être seul. Je n'ai pas encore réussi à le revoir, mais je pense que j'irai chez lui pour Noel lui apporter quelque chose et passer du temps avec lui.

    N'hésitez jamais à aller vers une personne seule, blessée ou triste. Elle refusera rarement votre aide, car votre sourire et votre douceur lui permettent de retrouver un peu d'amour et de chaleur. Montrez-lui que, même si vous ne la connaissez pas, elle est importante pour vous. Allez voir vos grands-parents, dites-leur que vous les aimez, vous ne pouvez pas savoir à quel point cela peut les aider. Allez les voir souvent. On ne dira jamais assez à ceux à qui on tient combien on les aime.

  • #3

    Gabrielle L (lundi, 16 mars 2015 08:51)

    Bonsoir Olivier,

    Je ne pourrai pas être là samedi mais je voulais quand même t'écrire un petit mail pour vous dire que je ne vous oublie pas: j'ai simplement un engagement scout à tenir. 

    J'aurais voulu être présente pour les dix ans des JP. A défaut, je tiens à te dire combien l'association m'a apporté, combien elle m'a fait grandir, combien elle m'a fait voir le monde différemment.

    J'ai appris à avoir un regard critique sur la situation du monde ou les décisions qui étaient prises ici ou là.

    J'ai mieux compris les enjeux de réalités aussi prégnantes que l'immigration ou le mal logement.

    J'ai vécu des expériences qui m'ont ouvert les yeux et m'ont remis à ma juste place. Je n'oublierai jamais mes deux premières maraudes, la dignité des personnes sans-abris qui nous ont accueillis, ou la claque que je me suis prise en voyant le film Espérance à Caen.

    Et bien sûr j'ai vécu une belle aventure humaine avec des personnes qui sont pour un bon nombre encore mes amis aujourd'hui.

    Je n'aurais pas la même vision du monde sans les JP et la CK. Je ne serais pas la même personne non plus.

    Je crois que c'est important que toi et tous les professeurs de la CK le sachent, sans oublier Véronique.

    Gabrielle

  • #2

    benamara (lundi, 02 février 2015 20:20)

    salut vous fete des chose super vous etes un tres bonne exemple
    ines de notre dame perier de chalons

  • #1

    jeunespourlapaix (lundi, 12 mai 2014 15:28)

    Bonjour les JP !

    Bien que mon départ ne soit que début septembre, je profite de cette newsletter pour vous annoncer mon départ à Madagascar pour 1 an à Bemaneviky avec les pères salésiens ! je pars un an dans la brousse comme infirmière et pour donner des cours de français !
    Comme quoi vos efforts ne sont pas vains...c'est sans doute grâce à la classe Kielburger que l'idée de partir en humanitaire à commencé à germer!

    Je compte sur vos prières ! Je vous donnerai de mes nouvelles !

    Antoinette HERVOUET (ancienne CK 2)